Hommage à Samuel Paty

Nous avions écrit :

>>>Le texte<<<

"Chronique intempestive : fallait-il une telle catastrophe pour qu’on se réveille ?"H Pena Ruiz

On n’avait nul besoin de cette catastrophe pour prendre conscience de l’inhumanité paradoxale qui habite notre monde", argue Henri Peña-Ruiz. La catastrophe sanitaire que nous traversons est source de révélations pour notre président. Une soudaine lucidité vient de l’éclairer : la santé doit rester accessible à tous sans distinction de fortune...

>>>Le texte<<<

Associer Art et Science

{{Pourquoi cet objectif ? Qu'apporte-t-il à la formation scientifique des jeunes ?}} Depuis quelques années, nous favorisons, dans les actions que nous menons à l’ UR-MN, l’imbrication entre Science et Arts, sous des formes créatives variées, en particulier avec des jeunes (mais fréquemment aussi avec des adultes) : Théâtre, écritures de Contes, Sculpture, écriture de Bandes Dessinées, Photographie, etc. voire même Cuisine Quels liens entre la Science et l’Art, qui puissent apporter, aux jeunes en particulier, une ouverture au rationalisme , dans la mesure où, en référence à nos objectifs de l’UR / UR-MN, nous cherchons à « promouvoir une conception rationnelle et intelligible du monde et de la vie » ?: Les différences entre l’Art et la Science : Rigueur scientifique et Fantaisie artistique ?… c’est ce qui, a priori, vient à l’esprit… mais est ce si simple ? Si la rigueur de la démarche est le support de la pratique scientifique, la part d’imagination et de créativité est aussi un élément essentiel de la recherche scientifique. Pour sa part, l’Art n’a pas toujours été guidé par les sentiments, l’émotion, l’imagination, sans préoccupation de rationalisme. Ce serait plutôt la caractéristique d’une période récente.

>>>lire la suite<<<

"À propos de crise sanitaire : sur les vertus de la douche froide" de Yves Bréchet

YVES BRÉCHET est membre de l'Académie des sciences et ancien haut-commissaire à l’énergie atomique, ancien président de l'Union Rationaliste. La crise engendrée par un nouveau coronavirus nous rappelle quelques évidences de la rationalité politique qui dépassent largement les questions de santé publique. Le bien individuel dépend du bien commun : la santé personnelle dépend de la santé publique,  l’éducation des individus, indépendamment de leurs revenus, de la capacité de la société à entretenir un système éducatif robuste …

>>>Le texte<<<